Médée

d’Euripide, dans la traduction de Myrto Gondicas et Pierre Judet de La Combe

Avec Mounya Boudiaf (jeu), David Bescond (jeu), Marie Pierre Feringue (jeu), Anne Freches (jeu et chant)Gérald Izingue (jeu),Chloé Thorey (jeu, chant et accordéon), Julie Pascualena, Prod (jeu et violon),Albert Rombaut (jeu),Blaise Cagnac (création lumière) ,Charles Decroix (composition musicale),Fanny Derrier (création vidéo),Azdine Benamara (scénographie) Marion Laboulais (mise en scène) Production Ineffable Cie, coproduction Théâtre Massenet, Théâtre de La verrière, (Nord) avec le soutien de la Drac des Hauts de France dans le cadre du dispositif Pas à pas 

Mettre en scène Médée d’Euripide aujourd’hui, c’est la volonté de partager un témoignage intemporel et universel. Une situation exceptionnelle poussée à l’extrême pour étudier au plus près les mouvements de l’âme. Cette pièce pose la question du choix, de la liberté. Elle pose la question des limites de la volonté humaine. Le parcours de Médee nous amène à réfléchir sur nos propres décisions et leurs conséquences, de celles qui changent une destinée, de ce que l’on est prêt.e à réaliser pour exaucer nos souhaits les plus chers. Médée nous amène à la transgression des tabous, comme dernières barrières et limites. Elle pose ainsi la question de l’autre et de l’ailleurs.
La démarche de la compagnie pour la création de Médée d’Euripide dans la traduction de Myrtho Gondicas et Pierre Judet de La Combe est d’offrir un théâtre de langues accessible à tous et à toutes en proposant par différents médias tel le texte, la musique et la vidéo une vision actuelle de ce que pourrait être Médée aujourd’hui. 

L’Ineffable vous invite à lire l’article suivant:

« Médée d’Euripide: écorchée vive »

Publié le 25/02/2013 par la Voix du Nord