Production

« Les émotions sont les premières ressources à disposition de l’enfant pour développer ses échanges avec autrui. Ce sont les premières bases pour la différenciation entre soi et autrui, mais également le premier espace de représentation grâce au jeu interactif que l’enfant développe avec ses parents. »

Evelyne Tommen

Le Grand Saut

  #création      #janvier2020      #émotions      #jeune public  

« Système nerveux autonome au téléphone. Un petit garçon présente toutes les caractéristiques de la joie, est ce que l’information a bien été transmise aux autres structures du cerveau? »

Création à partir de 5 ans. Théâtre et musique live.
Au commencement, il y a ce désir de valoriser l’expression et l’intelligence émotionnelle sans distinction de genre afin de participer à déconstruire les représentations sociales. 
Deux femmes, Piau et Caboche se préparent pour une mission d’exploration émotionnelle.


Résidence territoriale avec la Communauté d’agglomération Béthune-Bruay-Artois-Lys-Romane

  #projet territorial      #2019      #altérité  

 Qui est l’autre pour toi? Qu’est ce que l’autre perturbe en toi? Comment autrui me transforme?
Avec cette résidence mission de plusieurs mois sur le territoire de La Communauté d’agglomération de Bethune-Bruay, Artois, Lys, Romane, il s’agissait de rendre visible ce questionnement en le partageant avec d’autres personnes, en documentant l’altérité par la rencontre avec différents âges et différents parcours.


Résidence territoriale avec la Ville d’Haubourdin

  #projet territorial      #2017      #frontières  

Le réalisateur et vidéaste Max René et la metteure en scène Marion Laboulais ont mené avec des enfants, des adolescent.es et des adultes s une recherche sur le journal filmé pendant plusieurs mois. En partant des frontières de l’intime et des frontières temporelles, les participant.es ont investi un nouveau lieu culturel La ferme du Bocquiau. 

 


A nos Monstres

  #performance      #2016    

« Peut-être, quand j’étais petite, j’ai lu un peu Barbe Bleue, vous voyez ? C’était un monsieur horrible, dans sa tête comme dans son cœur. Il s’était teint les cheveux et les poils en bleu, d’où son nom de Barbe Bleue. Il était amoureux d’une dame, mais elle n’aimait pas le bleu. Quel problème ! »

La performance théâtrale À nos monstres a été réalisée à partir de récoltes de témoignages recueillis auprès des enfants et des adultes du Cœur d’Ostrevent dans le département du Nord. 


Résidence territoriale avec La Communauté de communes du Coeur d’Ostrevent

  #projet territorial      #2015-2016      #monstruosité   

Qu’est ce que la monstruosité révèle de nous même? Lors d’une résidence immersive dans le Nord de la France, des enfants, adolescent.es et adultes ont réalisé un processus de création artistique à partir de la notion de monstruosité. Plusieurs productions ont résulté de cette recherche. 


Médée

  #création      #2012      #video      #musique live  

Tout commence lorsque tout finit, une femme exilée et abandonnée par son mari refuse de se soumettre à l’arrêté d’expulsion dont elle fait l’objet. Sa désobéissance face au pouvoir en place évoque notre liberté individuelle face à nos gouvernants, notre choix d’obéir ou non, liberté inaliénable.


Courts métrages

  #médiation     #2012      #collégiens  

En partenariat avec le collège Lazaro à Marcq en Baroeuil.

 


Médée Fivoise

  #médiation      #2011      #centres sociaux     

Dans le cadre du fond d’intégration républicaine par la culture, l’Ineffable cie a travaillé en partenariat avec le Théâtre Massenet et trois centres sociaux de Lille fives autour de « Médée » d’Euripide.


Conflits

  #création      #2009      #musique live  

Mettre en jeu l’importance du dire, comme moyen d’avancer et déclencheur de la réflexion. Ce projet s’inscrit dans le désir de célébrer une parole qui ouvre les portes de notre inconscient. Six voix prennent le plateau pour dire l’histoire de cette mère et de son enfant, pour tenter de trouver les mots. 


En attendant le Petit Poucet

  #création      #2008       #jeune public  

Les restes d’une probable gare abandonnée, un no man’s land où apparaissent deux enfants seuls, qui se découvrent et vont découvrir le monde, au gré de leur pas, de leurs jeux et des petits cailloux de leur imagination.


Contention

  #création      #2007    

« Il n’y a pas lieu de plaisanter partons. Dernière réplique de la Dispute, première réplique de contention qui est toute la vérité, qui contient toute la sauvagerie future, le passage du temps et de l’histoire »